Chargement
RAJ

Réseau Afrique Jeunesse

Ensemble pour une jeunesse dynamique, active, responsable et engagée dans le processus de développement

"BOROMO 2016" 15ème Camp-chantier de jeunes du 21 juillet au 01 Août 2016 à Boromo, province des Balés, BOUCLE DU MOUHOUN

Projet  : “OPERATION JEUNESSE SAHEL VERT : Boromo 2016”


Activité : Camp Chantier de reboisement
Cadre : Campagne d’éducation au leadership et à l’écocitoyenneté responsable des jeunes.
Lieu : Boromo - Province des Balés (Burkina Faso)
Participants : 400 jeunes
Initiateur : Réseau Afrique Jeunesse - 01 BP 1185 Ouagadougou 01 – Burkina Faso
Tel : (226) 25 30 89 91 - E.mail :afr.jeun@fasonet.bf


www.afriquejeunesse.com


I. Brève présentation du Réseau Afrique Jeunesse


Le Réseau Afrique Jeunesse est une organisation de jeunesse à caractère fédératif, d’information et de formation sur la jeunesse. Il vise à dynamiser le
mouvement associatif de jeunesse en vue du renforcement de la société civile au Burkina Faso.


Il compte 55 associations membres reparties sur tout le territoire national. Le Réseau entretient des relations de coopération avec des associations
nationales dans 19 pays africains.


Il est partenaire d’exécution de plusieurs actions menées au Burkina Faso et en Afrique par l’UNESCO, la CONFEJES, le Ministère de la Jeunesse et de
l’Emploi, le PNUD, le PAMAC, le SP/CNLS, l’Union Européenne et d’autres Institutions internationales. Depuis 1995, il a été labellisé par l’UNESCO comme le
ccorrespondant régional en Afrique du rréseau international INFOJEUNESSE.


En 2005, il a signé une convention de Coopération avec le Gouvernement du Burkina Faso, ce qui permet de capitaliser ses actions aux côtés de celles de
l’Etat Burkinabé.


En 2007, en reconnaissance à ses nombreuses et multiples actions conduites à bons termes en faveur de la jeunesse Burkinabé, le Forum National des jeunes,
sous l’égide du Président du Faso lui a décerné le « Prix de l’Association de jeunesse méritante de l’année  ».


Þ Intérêt du Réseau Afrique Jeunesse dans la lutte contre la désertification :


La lutte contre la désertification est une action qui concerne toutes les couches sociales du Burkina et particulièrement sa fraction jeune car elle figure
parmi les premières victimes de la dégradation de l’environnement. Au Burkina Faso, Pays sahélien arriéré classé au rang de 172ème sur 177 par
le PNUD, les jeunes sont les premiers à en souffrir.


Pleins d’idées et de dynamisme, les jeunes sont capables de beaucoup de bouleversements pourvus qu’ils soient associés aux programmes qui les concernent ;
ce à quoi le Réseau Afrique Jeunesse s’emploie. Dans son programme d’implication de la jeunesse dans la lutte contre la désertification, le Réseau Afrique
Jeunesse met l’accent, d’une part, sur l’information la formation et l’éducation des jeunes et, d’autre part, sur la réalisation de petits projets de
restauration et de préservation de l’environnement. Le réseau entend ainsi, par ces canaux, susciter l’adhésion des jeunes dans cette lutte.


Le Réseau s’est donc bâti au fil du temps une bonne réputation et un partenariat de plus en plus sûr avec des partenaires qui ont toujours fait montre
d’une grande disponibilité pour l’accompagner dans ses entreprises.



Le Réseau Afrique Jeunesse dispose d’animateurs expérimentés de



Camps-chantiers de jeunesse ayant fait leurs preuves auprès d’émérites associations de jeunesse : scouts, éclaireurs, Clubs UNESCO, Guides, CCIVS,
Croix rouge, JEC, JAD, YCS, ….

 


Þ Résultats obtenus lors des camps chantiers des années précédentes :

 



Année


Ville


Nombre


de participants


Nombre


d’arbres plantés


1


2002


Koudougou


250


12 000


2


2003


Fada N’Gourma


300


16 000


3


2004


Sabou


350


18 500


4


2005


Gaoua


350


17 000


5


2006


Gourcy


300


29 000


6


2007


Boussé


200


11 000


7


2008


Garango


230


17.000


8


2009


Ziniaré


400


25 000


9


2010


Manga


415


22 000


10


2011


Kaya


435


25 000


11


2012


Titao


418


30 000


12


2013


Dori


408


32 000


13


2014


Sabcé


355


27 000


14


2015


Didyr


437


34000

 


II. Brève description du projet


Le présent projet consistera en l’organisation d’une grande rencontre de jeunes à Boromo, dans la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso. L’activité, qui
réunira quatre cent (400) jeunes provenant d’horizons socioprofessionnels et de pays divers, rentre dans le cadre global de la mobilisation des jeunes pour
une citoyenneté responsable en vue d’un développement durable et à visage humain. Ainsi, il sera un lieu de rencontres et d’échanges pour les jeunes de
plusieurs pays de la sous région ouest africaine : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger, Mali, Guinée Bissau, Togo, Ghana, Nigéria, Bénin et Sénégal, de
jeunes de la CEMAC : Tchad, Rwanda, Gabon, Congo Brazzaville, ainsi que de jeunes provenant d’Europe, des Etats Unis et du Canada.


Ces jeunes vivront les mêmes réalités pendant deux semaines, guidés par un esprit de bénévolat et mettront à profit leur temps pour contribuer à la
réalisation d’une œuvre utile alliant la culture de la paix, le renforcement de la cohésion sociale et la protection/restauration de notre environnement.

 


III. Objectifs du projet et les résultats attendus

 


A.
Objectif global


· L’objectif global de la présente initiative est de renforcer les capacités des jeunes dans l’initiation, la mise en œuvre et le suivi d’actions
citoyennes.


B. Objectifs spécifiques


Les objectifs spécifiques se présentent ainsi qu’il suit :


· Renforcer les capacités opérationnelles des structures de jeunes en matière d’organisation de camps chantiers de reboisement ;


· Renforcer les capacités des jeunes en leadership et citoyenneté responsable ;


· Promouvoir la diversité culturelle et la solidarité en créant un carrefour de rencontres des jeunes de cultures et d’horizons différents ;


· Favoriser une appropriation des techniques de lutte contre la désertification par les communautés locales ;


· Doter les jeunes en informations sur les fléaux du 21ème siècle que constituent : la migration clandestine, l’extrémisme religieux, la radicalisation des
jeunes ;

 


C.
Les groupes cibles


Le projet compte toucher quatre cent (400) jeunes des structures et mouvements de jeunesses du Burkina Faso (13 régions), de la sous région Ouest
africaine, de l’Afrique Centrale, de France, des Etats Unis d’Amérique et du Canada.


Les bénéficiaires directs sont les jeunes participants, les jeunes de Boromo et indirectement l’ensemble des habitants de cette commune et de la province
des Balés.


D.
Les résultats attendus


A l’issue de la mise en œuvre du projet, les résultats suivants sont enregistrés :


· Les capacités opérationnelles des structures de jeunesse en matière d’organisation de camps chantiers de jeunes sont renforcées ;


· Les capacités des jeunes en leadership et citoyenneté responsable sont renforcées ;


· La diversité culturelle et la solidarité entre les jeunes d’horizons socioprofessionnels diverses est promue ;


· L’intégration sous régionale et internationale par les jeunes dans la tolérance, la paix et cohésion est promue ;


· Les communautés locales de Boromo sont sensibilisées à la lutte contre la désertification ;


· Les jeunes sont informés sur les défis à relever par rapport aux principaux fléaux juvéniles du 21ème siècle.


IV. Les activités du projet


La rencontre alliera les travaux d’intérêts communs aux activités de renforcement des capacités et de loisirs.


A. Les Travaux d’intérêts communs


a.1 Les activités de plantation d’arbres


Le Réseau Afrique Jeunesse, fort de ses expériences de quatorze (14) camps chantiers annuels de reboisement a opté en cette édition 2016, de faire de la
sensibilisation et de l’accompagnement des communautés locales dans leurs actions de plantations d’arbres.


Ainsi, des arbres d’espèces utilitaires seront mis sous terres dans des concessions et des espaces spécifiques (manguiers, orangers, citronniers,…).


Les travaux seront effectués par les populations de Boromo et environnants avec l’accompagnement des 400 jeunes.


a.2 Les Bonnes Actions (BA)


L’occasion sera saisie pour aider à la réhabilitation d’infrastructures socioéducatives :


· La bibliothèque publique qui sera renforcée d’un centre cyber jeunes équipé d’ordinateurs connectés et de plaques solaires ;


· Un point d’eau ;


· Le bosquet communal.

 
B. Les activités d’éducation environnementale


Afin de donner aux participants (tes) des connaissances en matière d’écologie et d’éco citoyenneté, plusieurs activités d’éducation et de sensibilisation
sont prévues.


Des exposés animés par des spécialistes devront ainsi aider à la conscientisation, la sensibilisation et à la formation des jeunes campeurs en matière
environnementale.


b.1. Activités de formation :


· Un atelier de formation des responsables des mouvements et associations de jeunesse en conduite de projets de promotion et de protection de
l’environnement (idée, conception, mise en œuvre, suivi et évaluation…).


· Des séances de formation technique et pratique (Construction de foyers améliorés, entretien de jardins et de bosquets…)


b.2. Activités de sensibilisation :


1.
Conférence-débat : « 
Les enjeux mondiaux de la désertification : quelles alternatives aujourd’hui ? »


Prévue en début du chantier de reboisement, cette conférence servira de cadre de référence en matière de conscientisation et de sensibilisation autour des
enjeux économiques, sociaux et culturels liés au phénomène de la désertification.


Il s’agira de mettre en lumière la valorisation des connaissances autour des pratiques traditionnelles en matière de lutte contre la désertification au
Sahel, les lois foncières et l’exploitation agricole dans le cadre de la mise en oeuvre de la convention de lutte contre la désertification.


2.
Des ateliers de réflexion autour de la thématique « Jeunesse et éco citoyenneté »


Au sein de ces ateliers constitués chacun de vingt cinq (25) participants, il s’agira de conduire une réflexion autour de la thématique « Jeunesse et éco
citoyenneté ».


Ceci dans le but de favoriser la prise de parole de chacun.


Ces ateliers seront animés par les participants eux-mêmes sous la coordination et les conseils des responsables d’associations locales de sauvegarde de
l’environnement mais aussi des collaborateurs du programme jeunesse et environnement du Réseau Afrique Jeunesse.

 


C. Les activités de développement personnel en citoyenneté responsable et leadership des jeunes


c.1. Organisation d’une session de formation de 100
jeunes sur la prévention et la résolution non-violente de conflits
 ;


[#_GoBack<-]
L’activité a pour but de renforcer les capacités des jeunes filles et garçons, afin qu’ils contribuent à obtenir un climat de paix au Burkina Faso.


Elle permettra en outre d’inculquer aux jeunes des pratiques citoyennes par le respect des principes démocratiques, l’Etat de droit, la bonne gouvernance,
facteurs contributif de la paix sociale d’une nation.


Il s’agira ainsi de permettre aux jeunes de réfléchir, échanger, partager des expériences, en vue de dégager les rôles précis qu’ils pourraient jouer dans
le sens d’une part, de la prévention des conflits et d’autre part, de l’instauration d’un environnement social national apaisé au Burkina Faso. Le thème de la formation est : « le rôle et la place de la jeunesse dans la constitution d’une paix durable au Burkina ».


c.2. formation en « citoyenneté, leadership et participation politique » au profit des jeunes.


Cette session sera organisée au profit d’un groupe de cent cinquante (150) jeunes filles et garçons.

 


L’objectif principal de la formation est de renforcer les compétences des participant-e-s en citoyenneté, leadership et participation politique.


Les objectifs spécifiques de la formation sont :


· amener les filles-garçons à prendre conscience de leurs capacités citoyennes ;


· renforcer les connaissances des filles-garçons en leadership ;


· outiller les filles-garçons sur les questions de la participation politique.


c.3 Conférence publique sur le thème "les jeunes et l’Internet : Combattre la radicalisation et l’extrémisme’’


Les technologies de l’information et de la communication offrent des possibilités accrues d’accéder à l’information, de créer et partager des savoirs,
d’enrichir les échanges et de pratiquer le dialogue interculturel. L’Internet, en particulier, a catalysé l’innovation dans toutes les sphères de la vie
contemporaine et parmi un large éventail d’acteurs. Cela vaut particulièrement pour les jeunes femmes et hommes, qui sont d’importants acteurs et
bénéficiaires de l’ère numérique.


Dans le même temps, l’Internet est associé, chez les jeunes, à un accroissement des problèmes dus, notamment, à l’émergence de communications fermées et de
communautés virtuelles qui peuvent conduire à l’isolement et à la marginalisation et, dans leur forme la plus extrême, poser un problème de sécurité.


À cet égard, l’Internet a été adopté par des groupes extrémistes violents, qui utilisent cette technologie de plus en plus efficacement pour :


- promouvoir la haine et la violence sur la base de motifs ethniques, religieux et culturels ;


- sensibiliser et recruter, en particulier des jeunes ;


- créer des communautés en ligne de portée mondiale qui peuvent encourager les opinions et les comportements extrémistes violents, favorisant ainsi les
processus de radicalisation.


L’Internet est devenu un outil stratégique pour accroître la visibilité et l’influence de groupes sectaires qui prospèrent comme communautés virtuelles,
même s’ils se développent hors ligne en marge des sociétés.


Il importe que la communauté internationale comprenne mieux le rôle que l’Internet joue comme outil de recrutement pour l’extrémisme et la radicalisation
et conçoive, en retour, des outils efficaces. L’extrémisme violent est un affront aux principes des Nations Unies qu’incarnent les droits universels et les
libertés fondamentales de la personne.


Il s’agira donc d’organiser une conférence publique en vue de permettre un échange d’expériences entre les jeunes filles et garçons et d’encourager
l’e-gouvernance de notre société par la participation citoyenne des jeunes.


"Boromo 2016"

Jeunesse, changement climatique et citoyenneté responsable


du 21 juillet au 01 Août 2016


Camp chantier international de jeunes à Boromo, province des Balés


Programme provisoire


Mercredi 20 juillet 2016

 


Arrivée
et accueil des participants
des pays et des 13 régions burkinabè

 


Jeudi 21 juillet 2016


08h 00


Rassemblement général au siège du Réseau Afrique Jeunesse à Ouagadougou (cité An3)


10h 00


Départ en convoi unique pour Boromo


15h 00


Arrivée : nettoyage des locaux et installation des campeurs


21h 00


Dîner


Vendredi 22 juillet 2015


07h 00


Réveil
et sport


06h 00


Petit
déjeuner


07h 30


Rassemblement général


ü Présentation des délégations


ü Présentation du règlement intérieur du camp chantier


ü Présentation du comité directeur du camp-chantier


ü Présentation du programme général du camp-chantier


ü Informations et échanges avec / et entre les participants


ü Constitution des équipes de travail


ü démonstration de secourisme (premiers réflexes/premiers gestes par la Croix rouge Burkinabè)


10h 00


Procession
de bienvenue


ü Visite aux chefs coutumiers et aux autorités administratives


ü visite / échanges avec le Maire de la commune de Boromo


ü messages aux populations


13h 00


Repas


15h00


Conférence
-débat : « 

Les enjeux locaux, nationaux et mondiaux de la jeunesse : quelles alternatives aujourd’hui pour une jeunesse responsable ? »


19h 00


Repas


20h 00


Feu de camp d’accueil des nouveaux campeurs
– animation


24h 00


Couvre
-feu

 


Samedi 23 juillet 2016

 


06h 30


Réveil et sport


07h 00


Petit déjeuner


09h 00


Préparation de la cérémonie de lancement du camp chantier


Session d’initiation d’un groupe de campeurs sur les "premiers secours" (Croix rouge)


13h 00


Repas


14h 00


 : Cérémonie officielle de lancement du camp-chantier


ü Mise en place terminée des campeurs et de la population


ü Accueil des invités


14h 30


Arrivée du Parrain


14h 45


Arrivée des Ministres co-patrons


15h 00


Introduction
du coordonnateur du Réseau Afrique jeunesse


ü message de bénédiction du Chef traditionnel


ü message du partenaire officiel de « Boromo 2016 »


ü Adresse du Parrain de « Boromo 2016 » aux participants


ü Discours officiel de lancement du Patron de Boromo 2016


ü Plantation symbolique d’arbres


16h 00


Fin de la cérémonie


19h 00


Repas


21h 00


Bal de bienvenue aux campeurs


02h 00


Couvre-feu


dimanche 24 juillet 2016 - « Journée de la non-violence, du civisme, de la citoyenneté


et de la culture de la paix »


05h 30


Réveil et sport populaire en musique


06h 30


Petit déjeuner


07h 00


Départ pour le chantier


11h 00


Suspension chantier – Regards et rencontres
 :


causeries éducatives sur le civisme et la citoyenneté à l’école


12h 30


Repas


14h 00


Ouverture exposition sur la Paix, la tolérance, la non-violence et la culture de la paix


14h 30


Conférence formative : « citoyenneté, leadership et participation politique des jeunes pour un Burkina apaisé ».


17h 00


Sport
 : Match de football et volley-ball d’intégration (Jeunes de Boromo et Campeurs)


19h 00


Projection suivie de débats du film "l’impossible pardon"


20h 00


Repas


21h 00


Lancement du jeu d’intégration - animation


24h 00


Couvre-feu

 


Lundi 25 juillet 2016 - Journée de lutte contre la désertification


05h 30


Réveil et sport


06h 30


Petit déjeuner -


08h 00


départ pour le chantier


11h 00


Regards et rencontres :
causeries éducatives en équipes sur le thème « jeunesse et lutte contre la désertification ; jeunesse et énergies renouvelables ; jeunesse
et alternatives à la consommation du bois de chauffe »


13h 00


Repas


15h 00


Lancement des ateliers de création
(foyers améliorés) et jeux de société


16h 00


Sport pour tous
(Volley-ball, Football : Lancement coupe inter-dortoirs de football


19h 00


Repas


20h 00


Animation
 : Nuit des Communautés


23h 00


Couvre-feu


Mardi 26 juillet 2016 - « Journée de la promotion de la Jeune Fille »


05h 30


Réveil
et sport


06h 30


Petit déjeuner


07h 00


Départ pour le chantier


11h 00


Suspension chantier – Causeries éducatives
en équipes sur les relations garçons/filles en milieu scolaire et universitaire


13h 00


Repas


15h 00


Session de formation des jeunes filles en leadership au féminin


19h 00


Repas


20h 00


Défilé de mode et élection Miss Didyr 2015


24h 00


Couvre-feu


Mercredi 27 juillet 2016 :


05h 30


Réveil et sport


06h 30


Petit déjeuner


07h 00


Départ pour le chantier


11h 00


Suspension chantier : regards et rencontres sur la commune de Boromo


13h 00


Repas


15h 00


Jeux de sociétés - Tournoi de tir à l’arc


17h 00


Sport : Marathon Boromo 2016


19h 30


Repas


20h 30


Film suivi de débats : " La traversée clandestine"
(de Envoyé Spécial)


21h 30


Nuit des communautés
(danses et chants traditionnels des communautés représentées)


24h 30


Couvre-feu


jeudi 28 juillet 2016 : Journée des parrains - Camp volant à Mana


05h 30


Réveil et sport


06h 00


Petit déjeuner


07h 30


Départ pour le village de Mana


08h00


Visite de courtoisie aux autorités coutumières et religieuses de Mana


08h30


Opération de reboisement collectif et dans les concessions
(campeurs/populations) - Opération d’appui aux travaux des communautés (champs, cuisine, eau, …)


11h 00


Suspension des opérations - découverte du Village de Mana- marché libre


13h 00


Repas
collectif
(campeurs / populations de Mana)


14h 00


Echanges
formatifs
sur le rôle des jeunes dans la prévention et la résolution non-violente de conflits


17h 30


Football
 : jeunesse de Mana / campeurs


19h 00


Retour à Boromo


20h 30


Repas – Quartier libre


23h 00


Couvre-feu


Vendredi 29 juillet 2016


05h 30


Réveil et sports


07h 30


Petit déjeuner


08h 30


Chantier d’extension de la bibliothèque publique en Centre cyber-jeunes de Didyr


11h 00


Suspension chantier - causeries éducatives : regards des jeunes sur l’internet et ses impacts sur leurs vies


13h 00


Repas


15h 00


Conférence publique sur le thème "les jeunes et l’Internet : Combattre la radicalisation et l’extrémisme’’


17h00


Cross populaire d’appel à L’ACCES à l’EAU POUR TOUS


19 h 00


Repas


20h 00


Projection de films - suivie de débats animés par l’équipe d’Eau Vive


22h30


soirée cinéma


24h00


Couvre-feu

 


Samedi 30 juillet 2016 : Journée du leadership de jeunesse


05h 30


Réveil et sport


06h 30


Petit déjeuner


07h 00


Départ pour le chantier


11h 00


Suspension chantier- regards et rencontres échanges entre jeunes.


13h 00


Repas


15h 00


forum débats sur le thème jeunesse et leadership
 : expériences de grands leaders de jeunesse (facilitateur : ……………………………)


17h 30


Match Retour football
(jeunesse Boromo#Campeurs)


21h 00


Grand bal populaire de levée de camp


24h 00


Couvre
-feu

 

 


Dimanche 31 juillet 2016


07h 00


Réveil


08h 00


Petit déjeuner


09h 00


Culte libre – quartier libre


10h 00


Ouverture du grand DASSANDAGHA de Boromo 2016


(marché forain, jeux de parenté à plaisanteries, concours de danses traditionnelles de la Boucle du mouhoun


13h 00


Repas


15h 30


Sport – Finales de football
match inter dortoirs


18h30


Retraite
aux flambeaux d’appel à la paix et à la cohésion sociale


20h 00


Repas


22h 00


Grand
feu de camp de lévée de camp -
Nuit non-stop d’animation


remise des attestations, des prix et des distinctions


Lundi 01 août 2016


07h 00


Réveil et petit Déjeuner


08h 00


Nettoyage général des Locaux


09h 00


Départ des campeurs



"Boromo 2016"

 


Pour une Jeunesse


citoyenne, active, dynamique,


responsable et engagé


dans le processus de développement
Etre partenaire de BOROMO 2016


Plusieurs possibilités sont offertes :


Þ affichage du nom et du Logo du partenaire sur l’espace de camping des jeunes


Þ affichage du nom et du Logo du partenaire dans les principales artères de la commune de BOROMO


Þ affichage du nom et du Logo sur les podiums d’animations ;


Accompagner BOROMO 2016 c’est

 :
Une grande visibilité :


Þ Une manière efficace de développer votre notoriété en alliant votre image à un événement majeur, sympathique, social et de solidarité.


Þ Du 21 juillet au 01 août 2016, Boromo 2016 accueillera à Boromo,

400 jeunes venant de tout le pays, de pays limitrophes, de l’Afrique Centrale, d’Europe, des Etats Unis d’Amérique et du Canada et pourra donc vous
offrir une visibilité toujours plus importante et variée


.


Þ Les sites reboisés porteront les logos des partenaires.


Un engagement relayé par les médias :
L’événement sera largement repris par la presse,


Associer l’image de l’événement à VOUS :
Un public de tous âges, dynamique, qui donne une image positive d’un monde solidaire et éco-citoyen.


Boromo 2016 s’inscrit admirablement bien dans les tendances de notre société actuelle, en quête de valeurs, de reconnaissance de l’effort mais aussi à
la recherche de l’engagement citoyen des jeunes.

Abdoul Kader 188 Vues

Articles de la même catégorie

Camp Chantier International

Sous le patronage de Jacques Boukary Niampa, Maire de Tiato, Le Réseau Afrique Jeunesse organise, comme à l’accoutumé le camp chantier de reboisement. Titao fait la promesse de faire la différence avec les autres camps. Date du camp : 20 au 30 juillet 2012. Nulle part ailleurs ! Ca se passe au Burkina. Le camp chantier soufflera ses 12 bougies, alors pour ne pas le rater il faut s’y prendre tôt. Pourquoi ils sont des centaines de tous les continents du monde à s’intéresser à ce camp, vous aurez (...)

Lire la suite

Enfants travaillant dans les mines d’or en Tanzanie

(Dar Es Salaam, le 28 août 2013) – Des enfants, dont certains n’ont que huit ans, sont employés en Tanzanie dans des mines d’or à petite échelle, où ils courent de graves dangers pour leur santé et même pour leurs vies, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Le gouvernement tanzanien devrait s’efforcer de réduire le recours au travail des enfants dans les petites exploitations minières, y compris dans les mines non réglementées et dépourvues de permis, et la Banque mondiale et les (...)

Lire la suite