Chargement
RAJ

Réseau Afrique Jeunesse

Ensemble pour une jeunesse dynamique, active, responsable et engagée dans le processus de développement

Burkina : 46 morts dans les affrontements de Yirgou (Nouveau bilan officiel)

Le bilan des exactions au sein de la communauté peulh, dans le village de Yirgou (région du centre Nord), passe à 46 morts selon un nouveau bilan dressé ce vendredi 4 janvier 2019 par le ministre de la communication, Remis Dandjinou.

Le mercredi 2 janvier 2019, le ministre en charge de l’administration territoriale annonçait un bilan provisoire de 14 personnes tuées.
Pour mémoire, le mardi 1er janvier 2019 des individus armés ont assassiné 6 personnes dans le village dont le chef. Cette attaque meurtrière a conduit à des actions de représailles contre la communauté peulh.

La déclaration du porte-parole du gouvernement, Rémis F. Dandjinou

Dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019 au village de Yirgou-Foulbé, dans la commune de Barsalogho, région du Centre- Nord, des terroristes ont tué sept (07) personnes dont le chef dudit village, avant de prendre la fuite.
La poursuite des terroristes par les populations a eu pour corollaires des exactions et des pertes en vies humaines au sein de la communauté peule dans différentes localités de cette région.

Le bilan provisoire de ces dramatiques événements est de quarante-six (46) personnes décédées et les constatations se poursuivent.

Le gouvernement condamne avec fermeté ces violences. Il présente ses condoléances, sa compassion et sa solidarité aux familles éplorées. Par ailleurs, il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Le gouvernement appelle les populations au calme et à la retenue. Notre pays a toujours connu une coexistence pacifique entre ses populations. Ces actions ignobles des terroristes visent à entamer la cohésion et l’unité nationale. L’objectif recherché par les terroristes est de diviser nos populations qui vivent en parfaite intelligence.

Le Gouvernement exhorte donc les populations à ne pas céder à ces provocations et à garder le sens du vivre ensemble et de la fraternité qui ont toujours fait la force de notre pays.

Son Excellence Monsieur le Premier Ministre a donné des instructions fermes pour assurer la sécurité des personnes et des biens. De même des dispositions seront mises en oeuvre pour exprimer la solidarité de la nation à l’endroit des victimes et des personnes déplacées.

Le gouvernement tient à rassurer que l’action judiciaire est en cours pour situer les responsabilités et rendre justice aux victimes.

Le Ministre de la Communication et des relations avec le Parlement,
Porte-parole du Gouvernement

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’Ordre de National
03 B.P 7045 Ouagadougou 03 Tél. : (0026) 25 30 2744 Fax : (00226) 25 31 56 71

Da Hien Donald 15 Vues

Articles de la même catégorie

Camp Chantier International

Sous le patronage de Jacques Boukary Niampa, Maire de Tiato, Le Réseau Afrique Jeunesse organise, comme à l’accoutumé le camp chantier de reboisement. Titao fait la promesse de faire la différence avec les autres camps. Date du camp : 20 au 30 juillet 2012. Nulle part ailleurs ! Ca se passe au Burkina. Le camp chantier soufflera ses 12 bougies, alors pour ne pas le rater il faut s’y prendre tôt. Pourquoi ils sont des centaines de tous les continents du monde à s’intéresser à ce camp, vous aurez (...)

Lire la suite

Enfants travaillant dans les mines d’or en Tanzanie

(Dar Es Salaam, le 28 août 2013) – Des enfants, dont certains n’ont que huit ans, sont employés en Tanzanie dans des mines d’or à petite échelle, où ils courent de graves dangers pour leur santé et même pour leurs vies, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Le gouvernement tanzanien devrait s’efforcer de réduire le recours au travail des enfants dans les petites exploitations minières, y compris dans les mines non réglementées et dépourvues de permis, et la Banque mondiale et les (...)

Lire la suite