Chargement
RAJ

Réseau Afrique Jeunesse

Ensemble pour une jeunesse dynamique, active, responsable et engagée dans le processus de développement

La Page du Projet Pros

Jeunesse et bonne gouvernance

L’un des problèmes qui minent la jeunesse aujourd’hui, c’est le chômage.

Quels emplois pour les jeunes ?

Qu’est-ce que nous jeunes, pouvons faire pour nous sortir de cet enfer ?

Les décideurs politiques qui ont la gestion de la cité, sont-ils 
conscients de l’ampleur de la question ?

Ensemble discutons sur le sujet et essayons de trouver des approches de solutions aux différents questions.

Messages

  • On peut constater que le social tue l’emploi, sauf si on considère que l’emploi n’est pas une valeur en soi mais un moyen d’occuper les gens comme dans l’ex-système communiste.
    Dans notre système social, l’embauche est une véritable horreur pour l’employeur !
    On ne crée pas un emploi pour faire plaisir à un salarié mais par pure necessité, fonctionnelle pour l’entreprise.
    Il faut cesser de croire qu’on peut créer des emplois, on ne crée que de la richesse qui, elle, crée des emplois

  • Il faut plus de social au sens où beaucoup de chomeurs ou de personnes travaillant dans un cadre précaire (stages, CDD) ont besoin d’être soutenues et motivées dans leur démarche professionnelle. Il faut avoir simultanément l’envie de les aider et le courage de leur expliquer qu’il faut aussi se remuer un peu pour trouver quelque chose. Je connais une consultante dont le métier consiste à recaser des personnes licenciées dans le cadre de plans sociaux, et qui est étonnée du grand nombre de personnes qui n’ont plus envie de se remuer, qui ne veulent pas changer de secteur d’activité, qui ne veulent pas travailler à plus de 17 km de chez elles, qui ne veulent pas se former, etc.... La demande de social est là : persuader ses personnes de changer d’état d’esprit, de reprendre leur vie à leur compte, de rompre avec une résignation compréhensible mais qui n’est pas un avenir et de retrouver finalement leur pleine dignité. Vivre de maigres allocations (payées par les autres) ne peut être que temporaire

  • la formation continu c’est mieux pour une jeunesse en quête d’emploi.je préconise qu’on forme tous les jeunes au exigences de leur pays

  • Il faut interdire aussi la politique du recrutement par affinité qui empoisonne le dynamisme des structures et qui creuse d’avantage les tentions entre les jeunes. Les gens doivent être à la place qu’il faut. Pour ceux qui suivent "affaire publique" à la RTB ils se rendront compte que des gens sont près à tout pour qu’on place leurs enfants dans des postes pour lesquels ils ne sont pas compétents.
    Banissons cette forme s’il vous plait.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Abdoul Kader, Pacodi 10932 Vues